Etape 6 sur 7

Chabbat après-midi

Il n'est pas nécessaire d'être un Juif religieux pour apprécier ce «cadeau» appelé Chabbat. Ses interdictions ne sont pas arbitraires. Ils offrent des barrières protectrices contre un quotidien agressif, ils construisent des clôtures contre les invasions profanes et ils enrichissent l'âme en créant un espace de temps sacré. En un mot, il n'est pas nécessaire d'être pieux pour accepter le principe du Chabbat. Il suffit d'être un Juif, fier.
– Menachem Begin

Célébrer Chabbat



“Pas de voiture, pas de téléphone, pas d'écran. C'était une belle occasion de se parler au lieu de se croiser pendant qu'on regarde au même moment son téléphone. Nous avons joué à un jeu de société - je ne me souviens même pas de la dernière fois où nous avions joué. Ce Chabbat nous a réunis en famille d’une manière dont nous n’avons pas l'habitude, car en général, chacun fait ce qu’il veut.”
– Martine Vogelman, Le Cap

Le samedi après-midi, c'est l'occasion de prendre du temps avec ses enfants. Les parents se relayent pour que chacun puisse faire une sieste, ou autre solution, tous ensemble, on consacre un moment à ce délice. Les adolescents jouent au ballon ou à des jeux de société. Ils se rencontrent au parc ou se promènent de maison en maison. Ils participent souvent à des mouvements de jeunesse. Quand aux adultes, ils ont enfin le temps de se consacrer à la lecture d’un bon livre.

À quels jeux les enfants peuvent-ils jouer Chabbat?

Nous avons dressé une liste de nos jeux préférés. Essayez-les.

* Jeux de cartes (Speed, Rammy, Solitaire, Bataille, Président ...)
* Football ou basket (Chez vous ou à la synagogue si vous avez ramener les ballons avant Chabbat)
* Ping-pong, babyfoot (Il y a en souvent dans les synagogues )
* Jeux de dames, échecs, chechbech, jeux de l’oie...
* UNO/Taki
* corde à sauter, élastique (Chez vous ou à la synagogue si vous les avez ramener avant Chabbat)

    La Séouda Chélichite

    “Le troisième repas avant de dire au revoir à Chabbat est le plus profond de tous. C’est lorsque vous dites au revoir à celui que vous aimez que vous comprenez à quel point Il est important pour vous. Nos saints rabbins nous apprennent que toute la journée, Chabbat n'est “que” Chabbat. Le troisième repas est Chabbat et Yom Kippour. C’est un must pour tout le monde de passer la dernière heure de Chabbat à ressentir l’émotion la plus profonde.”
    – Shlomo Carlebach

    Nous commençons à manger le troisième repas, ou Séouda Chélichite, en fin d'après-midi, après l'office de Minha et avant le coucher du soleil. Les maîtres de la mystique juive se réfèrent à ces moments comme étant les plus saints du Chabbat.

    C'est le plus important des trois repas en ce sens qu'il honore Chabbat en ajoutant quelque chose de plus à notre journée. Nous ne mangeons pas parce que nous avons faim - nous mangeons pour honorer Chabbat. On ne récite pas de Kiddouch pour ce repas, mais nous nous lavons les mains (Netilat Yadaim) et mangeons du pain, après avoir fait Motsi. Nous chantons des chansons d’une beauté envoûtante et on récite, le Birkat Hamazon (prière de remerciement), après le repas.

    La séouda Chelichite n’à pas besoin d'être un repas complet, il peut s’agir d’une collation.

    Imprimez-ici votre feuillet Séouda Chélichite (Hébreu et phonétique).