Site Navigation

Ramener Hanouka à la maison - Hanouka 5782

by Grand Rabbin Dr. Rav Warren Goldstein
Untitled design 11

L'histoire de Hanouka se déroule pendant une période dramatique de l'histoire juive. L'ancien Empire grec a conquis et occupé Israël, et a proclamé diverses lois interdisant la pratique de la Torah. De nombreuses personnes courageuses ont défié ces lois et se sont battues pour leurs droits et libertés religieuses – qui ont continué à vivre conformément aux valeurs et pratiques juives sacrées. Grâce à la bravoure des Maccabées, bénis par les miracles de Dieu, Israël a finalement été libéré de l'occupation et de la tyrannie grecques.

Mais avant cette victoire, beaucoup ont souffert aux mains des Grecs. L'un de ces héros était le grand sage talmudique, le rabbin Yossi ben Yoezer, dont les enseignements sont consignés dans Pirkei Avot. Il a vécu et enseigné la Torah, et a été capturé et condamné à mort pour son mépris. Le Talmud raconte le moment dévastateur où le rabbin Yossi ben Yoezer est conduit à son exécution, lorsque son propre neveu – qui s'était aligné avec les Grecs – se moque de lui pour sa loyauté et sa foi. Un échange douloureux et très chargé s'ensuit entre eux, qui culmine dans le repentir déchirant du neveu.

En fin de compte, alors que Rabbi Yossi ben Yoezer a été brutalement exécuté, la Torah qu'il défendait perdure. Le puissant empire grec n'est plus - mais nous, les enfants de Rabbi Yossi ben Yoezer, sommes vivants, apprenant la Torah comme il l'a fait, dans la même langue hébraïque, observant les mêmes mitsvot, vivant les mêmes valeurs et vision de la Torah. Chaque aspect de la vie juive telle qu'elle était alors reste intact.

C'est une histoire remarquable. À l'époque où l'empire grec contrôlait la terre d'Israël (et une grande partie du monde connu), qui aurait pensé que ce serait Rabbi Yossi ben Yoezer et son héritage et ses idéaux qui leur survivraient ? Mais nous voici aujourd'hui, plus de deux mille ans plus tard, avec un lien profond et durable avec le fier héritage de notre peuple.

Quel est le secret de notre endurance ? Bien sûr, la Torah elle-même – la sagesse de Dieu, le modèle même de la création, le manuel divin sur la façon de vivre et de prospérer. Pourtant, il y a une chose, peut-être plus que toute autre, qui nous a maintenus connectés aux valeurs et à la vision de la Torah.

La maison juive.

Rabbi Yossi ben Yoezer lui-même y fait allusion dans une déclaration enregistrée dans Pirkei Avot : « Que votre maison soit un lieu de rencontre pour les sages » (Avot 1;4). Ce qu'il préconise est quelque chose d'assez radical : Une maison non seulement comme lieu de résidence mais comme lieu d'apprentissage de la Torah. L'expression utilisée par la mishna, « lieu de rencontre », implique un espace de discussion et de débat robuste, de véritable conversation et d'engagement interpersonnel dynamique.

Le rabbin Yossi ben Yoezer nous dit que l'apprentissage de la Torah ne devrait pas être limité aux institutions officielles – les synagogues, les écoles et les yeshivot (qui sont bien sûr des lieux importants pour exprimer notre identité juive). Il nous dit que chaque foyer juif peut être un Beit Midrash, une maison d'apprentissage, animée par l'énergie et l'inspiration de l'étude de la Torah. L'apprentissage de la Torah commence à la maison.

Le foyer est le cœur de la vie juive. C'est le lieu où l'histoire se fait, où une nouvelle génération est élevée avec les valeurs juives. Et les valeurs avec lesquelles nos enfants grandissent à la maison sont celles avec lesquelles ils vivent naturellement lorsqu'ils tracent leur propre chemin dans la vie.

La maison juive a été le phare de lumière, le cœur de notre peuple, pendant des milliers d'années. Et au centre de la maison juive se trouvent nos valeurs juives de gentillesse et de compassion, de foi et de connexion – et, en particulier, Chabbat.

Chabbat, la source de tant de qui nous sommes en tant que Juifs, se passe dans nos maisons. C'est dans nos maisons que nous allumons les bougies de Chabbat, faisons le Kiddouch, bénissons nos enfants. C'est dans nos maisons que nous prenons les trois repas sacrés en l'honneur du Chabbat, chantant des chants de Chabbat et partageant des paroles de la Torah. C'est dans nos maisons que nous nous rassemblons en famille et entre amis, gardant ses lois qui nous donnent l'espace pour nous connecter les uns aux autres et à nous-mêmes, d'une manière si profonde.

Dans la chaleur et la sécurité de nos maisons, nous nous engageons avec nos enfants émotionnellement, intellectuellement et spirituellement. Et Chabbat, c’est exactement cela - une opportunité de se rapprocher les uns des autres et de se connecter les uns aux autres.

Et ainsi, alors que nous allumons nos bougies de 'Hanoucca, nous réfléchissons à l'héroïsme de Rabbi Yossi ben Yoezer, et de ceux comme lui, qui se sont battus courageusement pour les valeurs de la Torah, s'attaquant à un grand empire. Nous célébrons le fait que nous poursuivons leur formidable héritage – que les empires qui se sont dressés contre eux ne sont plus, et pourtant nous nous préparons ici à célébrer Hanouka, répondant à l'appel à faire de nos foyers des lieux d'apprentissage et de vie de la Torah.


Grand Rabbin Dr. Rav Warren Goldstein

Le grand Rabbin Warren Goldstein est le grand Rabbin d'Afrique du Sud, fondateur et initiateur du Chabbat Mondial - The Shabbat Project.

Vous pourrez aussi aimer
Havdala
La lumière hebdomadaire du paradis
by RAV LORD JONATHAN SACKS
Chabbat pic
Le chant "Lekha Dodi" qui a bouleversé l'homme arabe
by Torah Box
Vayera article fr
Le Chabbat Mondial : Entrez à l'intérieur
by Grand Rabbin Dr. Rav Warren Goldstein