Site Navigation

Ce qui descend doit remonter

by RAV DR AKIVA TATZ
Akiva Tats

La signification du vin dans la pratique juive est toujours un symbole, un pont, un mécanisme faisant passer un pas d'un niveau à un niveau supérieur. Notez que chaque fois que nous connectons le physique au spirituel, nous utilisons du vin. Nous y sommes tellement habitués que nous ne nous en rendons même pas compte. Mais c'est ce que nous faisons. Dans le judaïsme, nous l'élevons au niveau de Kiddouchine – « la sainteté » - et nous le faisons sous la ‘Houppa lorsque nous prenons du vin. Une Brit Mila, une circoncision - encore une fois, un aspect du corps, du fonctionnement humain, qui est potentiellement très terrestre et animal, et nous lui donnons un caractère sacré en prenant du vin. Chabbat est un autre exemple; nous passons du « profane », au Kiddouchine, la sainteté, le Chabbat en prenant une coupe de vin et en faisant le Kiddouch.

Nous prenons donc toujours le vin comme point de connexion entre le matériel et le spirituel, au fur et à mesure que nous nous élevons. En fait, le Gaon de Vilna explique que c'est ce que signifie le vin. La valeur numérique du mot en hébreu pour vin, YAYIN, est 70 – exactement la même valeur que le mot SOD, qui signifie « secret ». Le lien entre le vin et le secret est clair. Lorsque vous buvez du vin, cela ouvre une conscience supérieure. Et c'est pourquoi nous prenons toujours du vin pour libérer le spirituel du matériel.

Et la Havdala ? La Havdala marque une descente. Nous passons du Chabbat au terrestre, à l'hebdomadaire, au matériel – que fait le vin ici ? La réponse est étonnante : le but de descendre après Chabbat dans le matériel, dans le profane, est de revenir en arrière pour que la semaine suivante nous arrivions à un Chabbat qui est plus élevé que celui-ci. Tout l'intérêt du Chabbat est que c'est un cycle - pas un cercle portant une ornière dans le même sillon, mais une spirale de sorte que chaque fois vous revenez au même point, mais plus haut.

Et, par conséquent, l'occasion la plus importante pour laquelle nous utilisons du vin est celle où nous descendons après Chabbat ; quand nous laissons un Chabbat derrière nous pour engager une semaine qui donnera un Chabbat encore plus élevé. Dans les écrits kabbalistiques, cela s'appelle une « descente pour une ascension ». Et c'est une expérience juive classique. Nous quittons Chabbat – nous ressentons la déception – et pourtant nous prenons une coupe de vin. Le but: l'élévation du Chabbat suivant soit plus élevé que le précédent.


RAV DR AKIVA TATZ

Le Rav Dr Akiva Tatz est un conférencier de renommée mondiale sur la pensée et la philosophie juives. Avec une capacité étrange à canaliser les idées les plus nobles et les plus ésotériques de la Torah dans le langage de l'expérience, il a aidé d'innombrables Juifs du monde entier à découvrir et à redécouvrir une affinité et un attachement profond au judaïsme authentique.

Vous pourrez aussi aimer
Havdala
La lumière hebdomadaire du paradis
by RAV LORD JONATHAN SACKS
Chabbat pic
Le chant "Lekha Dodi" qui a bouleversé l'homme arabe
by Torah Box
Vayera article fr
Le Chabbat Mondial : Entrez à l'intérieur
by Grand Rabbin Dr. Rav Warren Goldstein